lundi , 28 mai 2018
Accueil » Animaux » Apprendre le rappel à votre chien

Apprendre le rappel à votre chien

Il s’agit simplement d’apprendre à votre chiot à revenir quand il entend son nom. Et cet apprentissage du  » rappel  » est primordial. Cela vous permettra, en effet, de contrôler les aller et venues de votre chien, même s’il a matière à distraction : jouet, chat, autre chien…

Apprendre le rappel à un chiot

Choisissez-lui d’abord un nom simple, en une ou deux syllabes. Le ton de votre voix doit toujours être gentil, sans montrer d’impatience, ni d’autoritarisme. Accroupissez-vous ou penchez-vous en tapotant vos mollets. Vous pouvez à ce moment répétez son nom. Même si votre chiot met du temps à revenir, accueillez-le chaleureusement et restez calme.

Votre chiot est occupé avec un autre jeu. Il est alors inutile et « anti-pédagogique » de s’acahrner à l’appeler. Rapprochez-vous de lui, et créez une activité de divertissement (utilisation d’un jouet, par exemple). Appelez-le à ce moment. Votre chiot arrivé, et après félicitation, laissez-le retourner à ses jeux. En aucun cas le rappel ne doit être une capture.

Renforcer l’appel

Installez-vous dans un endroit extérieur, calme et sécurisant, en position accroupie. Faites quelques exercices de rappel. Mais laissez la majorité du temps votre chiot vaquer à ses occupations. Le nombre d’appels à chaque exercice sera de 3 maximum. S’il ne revient pas à la 3ème tentative, quittez votre position accroupie, calmement et dirigez-vous vers lui. Attrapez votre chiot par la peau du cou et montrez votre mécontentement de façon nette. Reposez-le alors au sol et éloignez-vous.

Installez-vous à nouveau en position accroupie et appelez votre chien… en étant souriant ! Votre compagnon arrive… et bien caressez-le, flattez-le.

Pour corser l’affaire, vous pouvez disposer des distractions (jouets) sur le parcours. Cela l’incite à détourner son attention de vous. Et par conséquent, cela renforcera l’efficacité de l’apprentissage du rappel. En effet, dans d’autres circonstances (en ville avec d’autres chiens, par exemple), il ne sera pas tenté d’aller renifler ailleurs lors de vos appels.

Quand et comment ?

L’apprentissage du  » rappel  » doit se faire le plus tôt possible. A l’âge de 8 à 10 mois, c’est déjà tard. Vous pouvez répéter les séances, de l’ordre de 2 à 3 fois par semaine, jusqu’à la puberté. Les séances dureront au maximum 20 minutes, afin de ne pas fatiguer votre chiot. Avec la fatigue, vient une baisse des performances et donc… vos sanctions à la clé ! Et surtout : laissez votre chiot s’amuser la majorité du temps et récompensez-le à chaque retour.

Ne pas associer le  » rappel  » à la fin de promenade

Le principe est simple : ne pas le rappeler uniquement quand vous êtes sur le point de rentrer. Pour cela, vous ferez des rappels arbitraires, tout au long de la balade… et laisserez votre chien retourner à ses occupations ensuite. Ainsi, votre chien n’associera pas le rappel à un moment désagréable : la fin de la promenade.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*