mercredi , 17 octobre 2018
Accueil » Famille » Quand les insectes nous envahissent

Quand les insectes nous envahissent

Les voilà qui bourdonnent à nouveau. Dès les premiers rayons de soleil, les insectes mettent fin à leur pause hivernale : moustiques, taons, abeilles, bourdons, guêpes et frelons sortent prendre l’air. Et laissent parfois de douloureux souvenirs sur la peau (eh oui, même les bourdons peuvent piquer, même si c’est plutôt rare !). Alors que certains semblent supporter les piqûres sans réaction, d’autres réagissent par des démangeaisons ou des cloques.

Souvent inoffensifs

En réalité, la plupart des piqûres d’insectes sont inoffensives. Une réfrigération rapide apaise et évite un gonflement plus important. Sont particulièrement adaptés dans ce cas les glaçons et les fluides réfrigérants (comme on les trouve dans des sacs spéciaux à conserver au congélateur), placés dans un gant de toilette.

Si le dard de l’abeille est encore planté dans la peau, il faut l’enlever rapidement. Et ce, si possible sans trop appuyer. En effet, en appuyant, la poche de venin accrochée au dard est susceptible d’être détruite. Conséquence : les douleurs sont plus fortes. Et là, même l’idée de l’abeille suicidaire, qui en général paye ce forfait de sa vie, ne vous consolera pas.

Ce qui est réellement dangereux, c’est quand les insectes piquent dans la bouche ou la gorge. Le gonflement qui en résulte peut rapidement couper la respiration. Seul le médecin d’urgence peut intervenir dans ce cas, mais jusqu’à son arrivée, il est bon de sucer des glaçons et de refroidir de l’extérieur l’endroit de la piqûre.

Comment se protéger ?

Les bandes et sprays répulsifs sont efficaces, mais ils représentent un certain danger pour la santé. Ils n´empêchent pas seulement les insectes de respirer, mais parfois aussi les personnes présentes dans la pièce. Qui veut se passer de toute cette chimie peut essayer de repousser ces bestioles avec de l’essence de cèdre ou de la citronelle. C’est efficace et ça sent bon. Les appareils anti-moustiques à ultrasons ne sont pas dangereux pour l’homme, mais selon l’étude d’une association de consommateurs, ils ne le sont pas non plus pour les moustiques et ne servent donc à rien.

Qui veut se protéger efficacement et sans poison contre les invasions nocturnes d’insectes et sans se badigeonner tous les jours, peut utiliser des moustiquaires, qu’il s’agisse de filets à fines mailles fixés aux fenêtres ou de rideaux de tulle ou de mousseline placés au-dessus du lit. On oublie d’ailleurs souvent que les piqûres de moustique peuvent provoquer le tétanos. Ce sont surtout les adultes qui devront penser à vérifier leur vaccin antitétanique, et si nécessaire à effectuer un rappel.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*