lundi , 28 mai 2018
Accueil » Animaux » La marche en laisse

La marche en laisse

Ce que vous devez savoir tout d’abord, c’est que la marche en laisse n’est pas un moment de détente, une promenade. La laisse est un moyen de communication entre vous et votre chien. Elle veut et doit clairement signifier que votre chien est à vos ordres. Le moment de détente sera donc une balade avec chien détaché.

Comment faire ?

Le principe est que votre toutou soit toujours attentif à vous. Il ne doit jamais savoir ce que vous allez faire. Ainsi, il apprendra à ne pas tirer sur la laisse. Bien appréciable ! La laisse doit être de 90 cm à 1 m, tenue de manière lâche. Evitez les laisses trop courtes qui maintiennent une tension constante sur votre chien. Tant qu’il est à votre hauteur, flattez-le. S’il vous dépasse, donnez un coup de laisse bref et vif, en prononçant « NON ». Lui dire ensuite « au pied », de façon douce. Reprenez alors la marche, laisse lâche. Vous devez varier votre trajectoire. Ne restez pas en ligne droite. Tournez autour de poteaux, revenez sur vos pas, traversez les rues… Votre chien de doit pas se douter de l’endroit où vous voulez aller. Variez également votre vitesse de marche. Surprenez-le en ralentissant, puis accélérant, et ceci le plus possible, avec des combinaisons multiples. Faites de petits bruits avec votre langue afin d’attirer son attention. Les séances de marche en laisse dureront 15 à 20 minutes maximum.

S’asseoir avant de traverser Cet apprentissage est primordial : il sauvera la vie de votre chien (se retrouvant seul) et de vos enfants (en sortie avec lui). En effet, votre toutou ne traversera pas la route avant de vérifier si la voie est libre. Votre chien est trop costaud pour vous Une astuce bien pratique est de passer la laisse dans votre dos. Ainsi, vous maintenez la dragonne dans la main opposée à votre chien. Si votre chien avance trop, c’est votre jambe qui le retient. Cela exerce une traction immédiate. S’il tire trop, mettez le poids de votre corps en arrière. Cela vous évite de finir à plat ventre !

Vous pouvez également utilisez un collier d’éducation, qui se resserre quand le chien tire, mais ne coupe pas la respiration : ce n’est pas un collier étrangleur (à proscrire !). Pour les plus petits chiens, un harnais est idéal.

Mettre un collier et une laisse

Evitez tout d’abord l’utilisation de chaîne et de matériel trop lourd avec votre chiot. Les accessoires doivent être solides mais légers. Vous passerez le collier à la maison, endroit calme et rassurant. Pour que tout ce passe bien, présentez le collier au moment d’un jeu. Ainsi, il ne paniquera pas. Pour la laisse, il en sera de même (à partir de deux euros sur Internet). Au départ, vous tiendrez la laisse de manière très lâche. Vous devez, en fait, accompagner les mouvements de votre toutou, ne pas le contraindre. Ce n’est qu’une fois les accessoires acceptés (en 2 ou 3 séances) que vos pourrez envisager la marche au pied.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*