mercredi , 17 octobre 2018
Accueil » Famille » Partir en Egypte

Partir en Egypte

Momies et Oum Kalsoum, pyramides et Naguib Mahfouz, pharaons et mosquées… et s’il y avait une autre Égypte ? Son histoire vue d’une felouque, sa capitale vue d’un café, ou ses merveilles naturelles vue au travers d’un masque de plongée.

La vallée du Nil

C’est un vrai serpent, qui se faufile du nord au sud du pays, jusqu’à la Méditerranée. Il est vénéré comme un dieu. Il traverse tous les grands sites historiques de l’Égypte. Toute la vie du pays s’organise le long de ses berges, dans une étourdissante cacophonie, à laquelle participe le ballet de felouques et de bateaux de croisière. Vous verrez ainsi défiler comme dans un spectacle en technicolor pyramides, temples, mausolées, tombeaux, nécropoles… Révisez vos classiques : Hatshepsout, Ramsès et Aménophis seront vos compagnons de route, notamment à Louxor et à Karnak, dans le sud du pays. A Assouan, le Nil se révèle dans toute sa splendeur, avec plusieurs îles à découvrir en cabotage, dont l’île Éléphantine, dotée de vestiges nubiens. Encore plus au sud, après Assouan, le Nil change de visage, avec une série de barrages et le lac Nasser, le plus grand lac artificiel du monde.

Pratique

Croisières sur le Nil : environ 250 bateaux de croisière sillonnent le Nil, entre Louxor et Assouan. La plupart des croisières durent de trois à quatre jours, avec des arrêts à terre pour la visite des temples. Le confort des bateaux est variable, du trois au cinq étoiles. S’y ajoutent des croisières en felouque (voilier traditionnel), surtout au départ d’Assouan, de Kom Ombo et d’Edfou.

Le Sinaï

C’est la terre de Moïse. Aujourd’hui pourtant, l’aura biblique du Sinai a laissé place à une image plus sportive. Cette péninsule, pointée comme une pyramide inversée dans la Mer Rouge, est devenue l’un des hauts lieux de la plongée sous-marine. Et pour cause : à quelques heures d’avion de l’Europe, on plonge dans des sites exceptionnels, faciles d’accès, dans une eau aux températures toujours clémentes (de 22 à 27°C). Les récifs foisonnent de vie et de couleurs. Anthias, poissons de verre, alcyonaires (coraux mous) et fusiliers chatoyants composent un tableau surréaliste. Nul besoin d’être confirmé, les débutants feront un baptême sur des petits fonds, dans des sites abrités.
Reste le Sinai côté terre. Là encore, l’émotion est au rendez-vous, avec de superbes possibilités de randonnées, qui vous feront découvrir le cœur de ce massif granitique et désertique. Glissez-vous dans la peau de Moïse, en gravissant le mont Sinaï (2 285 m) – une montée de 3 000 marches, creusées par un moine en pénitence. Vous serez amplement récompensé par le panorama, au lever du soleil. Divin !

Pratique
Plongée : des dizaines de centres de plongée sont installés à Dahab, Nuweiba et Sharm el Sheikh.
Randonnée : s’adresser aux agences de voyages basées à Dahab ou à Sharm el Sheikh.

Le Caire

Un court séjour au Caire vous dépayse en quelques heures. En un week-end, vous basculerez dans un univers déstructuré, loin des repères du monde moderne. Certes, une escapade du côté des 3 pyramides (Kheops, Khephren et Mykérinos) et du Sphinx, à 15 km du centre, s’impose. Mais en quittant les sentiers battus, c’est un autre Caire qui se dévoile. Celui du souk de Khan al Khalili par exemple : un vaste dédale serré de ruelles exiguës, bordées de marchés et d’échoppes, où vous aurez l’occasion de peaufiner vos aptitudes au marchandage. L’endroit est idéal pour fumer un narguilé. Très surprenant, le Vieux Caire, appelé “Caire copte”, est un secteur traditionnel, un havre de sérénité et de paix, derrière les murailles qui l’encerclent. Ce quartier aux trois religions, où voisinent églises, synagogues et mosquées, se découvre idéalement à pied, loin du tumulte de l’hypercentre. Concluez votre séjour par la visite du musée d’Art islamique, injustement occulté par le musée Égyptien. Il renferme l’une des plus belles collections d’art islamique du monde.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*