lundi , 28 mai 2018
Accueil » Femme » Refaire l’amour après un accouchement

Refaire l’amour après un accouchement

Premiers câlins, biberons fusionnels, premiers sourires, ça c’est merveilleux, et véritablement classé au top 5 de mes moments de bonheur. Mais la naissance, l’accouchement, vous avez vraiment trouvé ça prodigieux vous ?

Ceci dit, il ne faut pas généraliser. Il y a toujours une bonne copine qui a vécu l’accouchement avec un grand A : 1 heure et 12 minutes, le tour était joué, sans souffrances ni séquelles… et le ventre plat à la sortie de la maternité par dessus le marché. Personnellement, je la crois débarquée de la lune, car pour moi, les choses ne se sont pas passées comme ça, mais alors pas du tout. Je vous passe les détails scabreux, personne n’en a besoin : épargnons les souvenirs peu glorieux aux mamans et n’angoissons pas les futures mères, qui stressent déjà à mort (dans le style « et si je perds les eaux, est ce que je vais m’en rendre compte ») … non, vraiment, ça ne sert à rien !

Alors, voyez-vous, il m’est arrivé quelque chose d’assez unique en son genre, et ce dans une clinique plutôt chic, car deux heures à peine après avoir mis mon petit bout de chou au monde, épuisée, un jeune docteur tout gêné, est entré dans ma chambre pour me parler « des relations sexuelles après l’accouchement ». Laissez-moi vous dire que le papier peint à fleurs rose délavé, le paquet de couches, les biberons miniatures et le petit berceau en plastique transparent laissant apercevoir la tête minuscule de ce petit être incroyable que je venais de mettre au monde, détonnaient complètement avec cette phrase jetée ainsi, en plein cœur d’une nouvelle maman et d’une femme ne se sentant plus tellement Femme…

Parler de SEXE… Quelle horreur dans de telles circonstances. Bref, je l’ai jeté vite fait, bien fait, quasi hystérique et un brin sainte-nitouche. Le petit docteur parti, me voilà cogitant sur ce sujet devenu TABOU… d’un seul COUP !

Car sans vouloir paraître délurée, je n’ai jamais refusé la sieste chaleureuse proposée par mon doux et tendre, toujours partante pour les rencontres onctueuses sous la couette ou ailleurs… et me voilà désormais offusquée par la moindre suggestion charnelle… Mais que m’arrive-t-il ?
Ca y est… cela voudrait-il dire que lorsqu’on devient Maman on ne peut plus être Femme (je sais, je sais, nous voilà reparti dans le grand discours masculin)…

Soyons totalement honnête : moi, en ce moment je ne sens qu’une seule relation bilatérale, et très égoïstement, c’est celle qui vient de naître, celle qui existe désormais entre mon bébé chéri et MOI. Et puis de toutes les manières, je suis très fatiguée, amochée, peu désirable (car mon ventre à moi, il est loin d’être plat) et vraiment, mais alors vraiment, je n’arrive absolument pas à me projeter au cœur de nos ébats, dans un futur proche…

Bref, c’est l’horreur, je veux retrouver cette magie du désir, mais pour moi, maman, un fantasme ne peut être partagé entre un amoureux embrasé et un cri de bébé… blocage sérieux ! Donc voilà, c’est fini… on ne fera plus jamais l’amour a 4 heures de l’après-midi, comme des fous sur le carrelage de la cuisine, terminé, nous voila Papa, Maman et Bébé.

F.M.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*